colocDargaud, 31/01/2020, 80 p.

Des chiffres & des lettres.
Et des dessins de Jul, sous forme de gags en trois vignettes.
Il n'est pas au meilleur de sa forme, Jul. Je l'ai connu plus drôle et plus corrosif (les premiers 'Silex & the City', '50 nuances de Grecs', 'Il faut tuer José Bové', et tant d'autres).
Manque de temps ?
Ou le commanditaire de l'album, en l'occurrence l'AFD (Agence Française de Développement), "experte sur le développement durable", aurait exigé ce ton consensuel et mou ?
Et on se retrouve avec des gags gentillets façon Pif Poche.

L'intention semble louable : l'AFD prétend oeuvrer pour un monde meilleur à l'échelle mondiale. Pour cela, elle propose 17 angles d'attaque : lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde, pour la santé, l'éducation et l'égalité entre les sexes, etc.

Mais :

  •  Côté BD, trois jeunes colocataires sont mis en scène pour illustrer quelques comportements éco-responsables, et le réfractaire bas de plafond se prénomme... Kevin ! Tiens !? Pourquoi pas Geoffroy-Hubert ?

  •  Côté texte, beaucoup de constats froids, en chiffres, assez bruts, trop abstraits et parfois difficiles à interpréter, comme cette donnée : « Le taux de disparition des terres arables, c'est-à-dire des terres qui peuvent être cultivées, est 30 à 35 fois supérieur à ce qu'il était par le passé. »
Et du 'il faudrait' à grande échelle. Parfait pour que personne ne se sente concerné individuellement et qu'on s'attende à ce que les gouvernements et autres puissants prennent l'affaire en main. On sait que ça ne fait qu'enfler les problèmes, car les enjeux financiers et commerciaux sont monstrueux. Et, pour faire bonne mesure, le tout est empaqueté dans cette notion floue de 'développement durable'.

Bref, après avoir pensé que cet ouvrage était parfait pour initier des lycéens à l'économie & à la sociologie, j'ai été de plus en plus sceptique sur son intérêt.

J'ai attendu la fin de ma lecture pour prendre connaissance du CV de cette AFD, et Wikipédia m'a appris cela :
- L'Agence française de développement (AFD), est une institution financière publique... (aïe, certains assemblages de mots m'évoquent la collusion, pour ne pas dire corruption)
- ... qui met en oeuvre la politique de développement de la France, agit pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable. Présente en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique Latine, dans la Caraïbe et l'Outre-mer, cet établissement public finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète... (hou là, ça ne s'arrange pas).

Et plus bas dans l'article, une rubrique 'Critiques et controverses' confirme mes doutes.
 
  ►  A éviter, sauf si on a envie d'acheter 14 euros une plaquette publicitaire de 80 pages.

____

agenda2

3 juin