antilogusVous avez un ou plusieurs ados à la maison et parfois bien du mal à faire face ? Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens vous détaillent par le menu toutes les difficultés rencontrées avec de tels spécimens.

Faute d'avoir lu le Guide du jeune père paru en 2000, dans lequel les auteurs dressaient un catalogue des tracas du tout jeune papa, je ne savais pas vraiment quelle serait la teneur de l'ouvrage, même s'il est présenté comme drôle. Je m'attendais plutôt à une collaboration psy-humoriste pour un ouvrage malgré tout sérieux, instructif, riche de bons conseils. Antilogus et Festjens n'ont pas une approche d'experts, mais celle de journalistes écrivains/humoristes, et visiblement de parents concernés par la question. Une fois que vous aurez accepté de ne rien apprendre de théorique ni de révolutionnaire dans ce petit livre, détendez-vous, prenez du recul par rapport à votre situation délicate de parent d'ado… et alors vous allez sourire, rire même, avec ces descriptions souvent caricaturales - mais parfois hélas terriblement authentiques - et les délires loufoques de ce joyeux tandem.

Le guide du toujours jeune père (bien qu'un peu moins quand même), Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens, Michel Lafon, octobre 2010, 262 p.

Un grand merci à Bob et aux Editions Michel Lafon pour ces moments de détente bienvenus !

BOB

Extraits :

"(...) en grandissant, l'enfant devient moins crédule. Tout d'abord, il ne croit plus au Père-Noël. Puis, de fil en aiguille, il cesse de croire en votre infinie sagesse. Pire, il pense tout savoir mieux que vous." (p. 41)

"Avec son vocabulaire sommaire et pauvre - on pourrait dire enfantin -, l'enfant ne pouvait se lancer dans des joutes verbales avec vous ni résister à votre formidable éloquence. L'ado, plus aguerri, doté d'un vocabulaire élargi (70 mots au lieu de 30), peut au contraire vous tenir tête et argumenter. Enervement garanti." (p. 53)

"Tous les ados sont chiants, c'est entendu, c'est même à ça qu'on les reconnaît (outre le jean et la veste informe). Il peut même arriver qu'ils soient franchement pénibles. Voire hypergonflants. Mais il arrive aussi qu'ils soient touchants, drôles et gentils, et c'est une sacrée bonne nouvelle. Pas vrai ?" (p. 67)

"L'ado, ainsi que nous avons eu l'occasion de le signaler précédemment, est un type sympa (surtout les filles), mais animé d'un esprit de contradiction particulièrement développé. Si vous êtes de gauche (mort au capital, et toute cette sorte de choses), il sera de droite. Une sorte de Sarkozy jeune, bien peigné avec la raie sur le côté. Atroce. Si vous êtes de droite, il sera gauchiste. Si vous êtes socialiste, il sera communiste. Si vous êtes communiste, il sera centriste. Si vous êtes écolo, il laissera couler le robinet quand il se brosse les dents. C'est dire si la discussion est mal partie." (p. 80-81)

... etc.