touristeLe Livre de Poche
mai 2013, 264 p.

Lu par Mr :

L’auteur, grand voyageur, a rédigé des chroniques sur quelques uns de ses déplacements. Son regard critique est celui d’un occidental qui découvre d’autres moeurs, d’autres façons de vivre et de penser - parfois avec étonnement. Les décalages qu’il met en évidence, sans pédanterie ni sentiments déplacés de supériorité, prêtent souvent à sourire, voire à rire.

Cette lecture fut instructive et très agréable, même si les récits de certains voyages m’ont paru beaucoup moins intéressants ("En Chine", "Interlude dansant") que d’autres, heureusement plus nombreux (Colombie, Inde ou Népal, Proche-Orient…).

Pour une fois je suis d'accord avec la critique qui figure en 4ème de couverture (de Bernadette Atlan, du Nouvel Obs). Elle résume parfaitement l’ouvrage : « Cultivé, facétieux et drôlissime, Julien Blanc-Gras est doté d’un regard pénétrant et décalé de celui qui sait apprécier sans être dupe ».

Jérôme est enthousiaste. L'avis plus mitigé de Canel.