la faussaireBelfond, 3 février 2022, 368 p.

♥♥♥♥

« Pour écrire ce roman, je me suis inspirée d'un fait divers » annonce l'auteur en préface.
Le problème (pour moi), c'est que je reconnais vite l'histoire : je l'ai lue récemment sous la plume de Joyce Maynard. Autre problème : je sors d'un autre roman de cette auteur américaine, frôlant la perfection en matière d'écriture.
Ici : caricatures, clichés, ambiance 'terroir' à la louche et aux gros sabots. Braves citadins/Parisiens friands d'exotisme rural, venez voir comment on vit à la campagne. On est bien gentils, dévoués, mais qu'est-ce qu'on est bêtes !
Le bon médecin est aussi pathétique que Jacques Villeret dans certains de ses rôles de benêt.

Heureusement, le roman devient beaucoup plus intéressant et touchant lorsqu'on arrive au procès, même si l'une des 'surprises' (et la stupeur qu'elle provoque) semble ridicule tant on l'avait vu venir.

Encore un livre que j'ai failli abandonner rapidement. Je le conseille seulement pour la deuxième partie : procès, conditions de détention, réflexions de quelques personnages qui semblaient inanimés sur une longue première partie.

Lire plutôt : Femmes en colère, de Mathieu Menegaux, Prête à tout de Joyce Maynard.
De très bons ouvrages qui ne donnent pas l'impression de lire le scénario d'un téléfilm formaté, eux...

    •  Merci à Babelio pour cette MCS, et aux éditions Belfond.

___

agenda2

30 janvier > 1er février