jeudi 21 mars 2019

~ Les étoiles s'éteignent à l'aube, Richard Wagamese

Medicine Walk, 2015traduit de l'anglais par Christine Raguet-BouvardZoé, 201610/18, septembre 2017, 310 p.     ABANDON Après la visite du Musée du Nouveau Monde à la Rochelle, j'avais envie d'une histoire d'Indiens d'Amérique, façon Le premier qui pleure a perdu (Sherman Alexie). D'où cet achat. Page 45, j'ai vu/lu des chevaux, et du 'chasse, pêche & tradition'. Je m'ennuie, j'abandonne ce roman de nature writing US. « Il connut le nom de toutes les parties [du fusil] dès l'âge de quatre ans. A l'âge de cinq... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 17 mars 2019

~ Escalier C, Elvire Murail

L'Ecole des Loisirs, 1983.  ♥♥♠♠♠ Fille de poète, Elvire Murail (alias Moka en littérature jeunesse) est la soeur cadette des écrivains Marie-Aude et Lorris Murail, et du compositeur Tristan Murail. Je n'aimerais pas qu'on me décrive en rappelant qui sont mes soeurs, mais bon, ça situe le personnage, qui a toujours baigné dans un milieu intellectuel, artistique, littéraire. Elle n'avait que 25 ans lorsqu'elle a publié Escalier C. Ce livre a été remarqué - parce qu'il a été adapté au cinéma par Jean-Charles Tacchella (1984),... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 9 mars 2019

~ Les gratitudes, Delphine de Vigan

JC Lattès, 6 mars 2019, 175 p. ♥♥♥♥♠ « Vieillir, c'est apprendre à perdre. » Perdre des gens qu'on aime, forcément, c'est mathématique. Mais aussi ses facultés physiques et mentales : « Perdre ce qui vous a été donné, ce que vous avez gagné, ce que vous avez mérité, ce pour quoi vous vous êtes battu, ce que vous pensiez tenir à jamais.Se réajuster. Se réorganiser. Faire sans. Passer outre. N'avoir plus rien à perdre. » A 80 ans passés, Michka perd quelque chose. Quoi ? Elle ne sait pas exactement. La mémoire, les mots. Et cet... [Lire la suite]
Posté par Canel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 27 février 2019

~ La vraie vie, Adeline Dieudonné

L'iconoclaste, 29 août 2018, 265 p. ♥♥♥♥♥ A la télé, dans les pubs, les familles sont heureuses, elles sautillent d'allégresse dès le petit déjeuner et les signaux d'amour clignotent de partout - regard bienveillant, sourire lumineux, bisou, caresse, bol tendu. Dans la vraie vie, un papa peut être un ogre, un monstre, une terreur ; une maman, une 'amibe' (sic), 'une taie d'oreiller vide' (sous les coups de poing du père) ; et le rire d'un petit garçon de six ans peut s'éteindre durablement, en même temps que l'éclat d'enfance dans... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 26 février 2019

~ Je vais m'y mettre, Florent Oiseau

Pocket, 7 septembre 2017, 190 p. ♥♥♠♠♠ Fred, c'est le gars qui « ne veut rien branler ». A 43 ans, il « se laisse vivre, porté par le courant d'air d'une porte de bistrot entrouverte. Un demi de bière à la main, des espoirs en pagaille. » Un jour, il va « s'y mettre ». Arrêter « de tout arrêter avant de commencer ». Je l'ai suivi laborieusement dans ses initiatives mollassonnes ou maladroites pour se prendre en main, trouver du boulot, changer de vie. Et freiner sur la picole ? Non, jamais de bonne résolution à ce sujet. Mois de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 17 février 2019

~ Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle

Liana Levi, 23 août 2018, 283 p. ♥♥♥♥♥ Histoire en partie autobiographique d'une famille guadeloupéenne, depuis les années 1940.Eulalie, la narratrice, a recueilli trois témoignages : celui d'Antoine (tante née dans les années 1930), de Lucinde (2e tante) et de Petit-Frère (père d'Eulalie). Ils racontent leurs parcours, eux qui y sont nés, y ont vécu, ont choisi de quitter l'île dans les 60's pour Paris, l'eldorado.L'Histoire de la Guadeloupe est riche, douloureuse, colorée, mélangée. C'est celle du commerce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 11 février 2019

~ Paris-Venise, Florent Oiseau

Allary, 2018Pocket, 17 janvier 2019, 205 p. ♥♥♥♥♠ Après avoir perdu son job de réceptionniste dans un hôtel, Roman se retrouve à bosser sur le Paris-Venise, un train d'une compagnie privée. Les collègues sont sympas, les chefs un peu moins, les conditions de travail pas terribles, certaines tâches ingrates, et le boulot est mal payé.  Mais... la délicieuse Juliette illumine et rafraîchit ces trajets mornes, interminables, éreintants et étouffants. On peut aussi arrondir ses fins de mois via quelques activités annexes, au nez... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2019

~ Un peu, beaucoup, à la folie - Liane Moriarty

Truly Madly Guilty, 2016traduit de l'anglais (Australie) par Sabine PorteAlbin Michel, 2018Le Livre de Poche, 31 janvier 2019 ♥♥♥♠♠ Pesant !- 600 pages- un suspense lourdement entretenu et des longueurs, des redondances- des amitiés ambivalentes, empreintes de rivalité, de jalousie- des enfances traumatisantes, des relations mère-fille compliquées, de la résilience - des couples en difficulté- de la folie, ou du mal-être et ses symptômes (Sylvia, Harry...)- et, au coeur du récit, un drame, dévoilé très tardivement (et en... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 21 janvier 2019

~ Le bruit du monde, Stéphanie Chaillou

Les Editions Noir sur Blanc, Notabilia, 1 mars 2018, 165 p. ♥♥♥♥♠ Née au milieu des années 60, Marilène passe sa jeunesse dans une commune rurale de Vendée. Son père peine à maintenir l'exploitation agricole. Marilène en gardera une honte poisseuse et invalidante, pendant des années, le sentiment de n'être nulle part à sa place - au point de... bousiller ses études, son mariage, son premier poste... Ce récit (en partie autobiographique ?) rappelle les témoignages de Annie Ernaux et Edouard Louis : les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 15 janvier 2019

~ Le berceau, Fanny Chesnel

Flammarion, 6 février 2019, 265 p. ♥♥♥♥♥ Joseph n'a jamais eu le temps de s'occuper de ses deux enfants. Les agriculteurs de sa génération laissaient les femmes gérer la marmaille. Chacun son élevage, et les vaches étaient bien gardées. En revanche, à soixante ans passés, retraité, veuf, dispo, il se prépare à pouponner : son fils va bientôt être papa pour la première fois. A quelques semaines de la naissance, Joseph fabrique d'ailleurs le berceau avec amour.Déjà, là, ça sent bon le vrai bois de l'atelier de mon grand-père,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]