samedi 19 octobre 2019

~ Nos vies en l'air, Manon Fargetton

Rageot, 9 janvier 2019, 192 p. ♥♥♥♠♠ Should I stay or should I go ? Je continue à vivre tant bien que mal, les semelles plombées ? Ou je me jette du haut d'un immeuble pour en finir ? La question semblait tranchée pour Mina et Océan. Sauf qu'ils ont choisi le même soir et le même toit pour le grand saut ! Quelques échanges polis (ou pas) s'imposent. Ils ne se connaissaient pas et tout les sépare, a priori, hormis la souffrance. Elle, moquée de tous, subit le harcèlement au lycée. Lui, "coupable" de la dépression maternelle,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 16 octobre 2019

~ Interdit, Karine Tuil

Grasset, 2010Le Livre de Poche, 2012, 140 p. ♥♥♥♠♠ Humour juif ?Mauvaise blague en tout cas pour Saül Weissmann : il se voit contester sa judéité par le rabbin qui doit le marier à Simone :« Il faut être juif de mère en fils. Exclus les autres ! Dehors ! » Un comble pour cet homme septuagénaire rescapé des camps nazis ! Cette fable loufoque et cruelle pose la question de la judéité, et plus généralement de l'identité.Qu'est-ce qui nous définit ? Notre apparence ? Le regard des autres ? Ce que nous avons vécu ? La 'communauté' à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 8 octobre 2019

~ Terrible Vertu, Ellen Feldman

Terrible Virtue, 2016traduit de l'anglais (USA) par Valérie Le PlouhinecCherche Midi, 3 octobre 2019, 300 p. ♥♥♠♠♠ « Nous étions au XXe siècle. Si des trains pouvaient courir sous la ville en dévorant le temps sur leur passage, si l'homme pouvait s'élever comme un oiseau dans des machines plus lourdes que l'air, si les savants pouvaient dompter l'électricité pour faire fonctionner des fers à repasser, des gramophones et des balais mécaniques, alors sûrement les hommes, ou les femmes, pouvaient trouver un moyen de prévenir les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 29 septembre 2019

~ Miss Islande, Auður Ava Olafsdottir

traduit de l'islandais par Eric BouryZulma, 5 septembre 2019, 270 p. ♥♥♥♠♠  Née en 1942 à Dalir, Hekla porte le nom d'un volcan - choisi par son père.« Bouillonnante d'énergie (littéraire) créatrice », elle fait indubitablement honneur à son prénom. Dans les 1960's, l'Islande aussi connaît son exode rural : la campagne semble trop étriquée pour les jeunes. Direction Reykjavík, la capitale. Hekla écrit depuis longtemps et rêve d'être publiée, son ami Jón John se voit styliste. Quant à Ísey, elle tient en cachette un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 28 septembre 2019

~ La tête de Lénine, Nicolaï Bokov

Смута ловейше première parution en 1972 dans 'La Quinzaine littéraire'    sous le titre 'Les Troubles des temps actuels'Laffont, 1982Libretto, 22 août 2019, 86 p.   ■  lu par Mr ♥♥♥♠♠ Les parties que j'ai préférées dans cet ouvrage (édition Libretto), sont l'avant-propos (14 pages) et le post-scriptum (une page) ! En préambule, l'auteur explique ce qui l'a inspiré, et la manière dont ce court récit a été publié (en samizdat, autrement dit en autoparution) puis diffusé sous le manteau. Le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 27 septembre 2019

~ Six mois, six jours - Karine Tuil

Grasset, 25 août 2010, 256 p. ♥♥♥♥♠ « L'histoire des Kant est celle d'un monde condamné, le monde de l'abstinence et du mensonge, du capitalisme meurtrier et de la connivence, asseyez-vous, et écoutez. » Oui, écoutons Karl se confier à cette journaliste qui écrit sur les Kant, des industriels allemands riches et influents depuis plus d'un siècle. Karl a longtemps été à leur service, homme à tout faire, homme de confiance. Il vient de se faire remercier, suite à un scandale qui a éclaboussé la famille. Antipathique, agressif, imbu... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 22 septembre 2019

~ Sauveur & fils, saison 5 - Marie-Aude Murail

Ecole des Loisirs, Medium, 18 septembre 2019, 320 p. ♥♥♥♠♠ Deux ans plus tard, les mêmes et quelques autres... Sauveur a toujours le mot juste et le conseil avisé pour ses patients, mais se montre nettement moins subtil avec ses proches. On le sent fatigué. Idem pour le ressort de cette série. J'ai le sentiment d'être passée dans du scénario léger/bâclé pour un feuilleton TV 'Plus beau le psy', avec quelques rires enregistrés de loin en loin. Trop de patients : les anciens, mais aussi des nouveaux en raison d'un quiproquo dont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 11 septembre 2019

~ L'Invention de nos vies, Karine Tuil

Grasset & Fasquelle, 2013Le Livre de Poche, 20 août 2014, 504 p. ♥♥♥♥♠ Si je dis 'La roue de la fortune' et des infortunes, et 'Tournez manège/ménage', je spoile. Mais ce sont bien les deux sujets principaux de cette histoire dense : hauts et bas professionnels, financiers et amoureux de Samir, Samuel et Nina à l'approche de la quarantaine, soit vingt ans après la période où ils se fréquentaient, étudiants et amis. Tandis que le premier est devenu un brillant avocat new-yorkais, les deux autres tournent en rond ensemble... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 8 septembre 2019

~ La mise à nu, Jean-Philippe Blondel

Buchet•Chastel, 2018Folio, 15 août 2019, 200 p. ♥♥♥♠♠ Louis Claret, prof d'anglais dans un lycée de Troyes, approche de la soixantaine. Ses deux filles adultes sont installées à l'étranger, il est divorcé, vit seul, attend la retraite sans passion - ni pour son boulot d'enseignant, ni pour ses années d'oisiveté à venir. En l'invitant au vernissage de son expo, le célèbre peintre Alexandre Laudin secoue le cocotier. Ils ont fait un bout de chemin ensemble, vingt ans plus tôt, puisque 'Monsieur Claret' était le prof d'Alexandre.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 2 septembre 2019

~ Jour de courage, Brigitte Giraud

Flammarion, août 2019, 158 p. ♥♥♥♠♠ Nous sommes dans une banlieue lyonnaise de 'classe moyenne', en Terminale ES (Eco-Socio). L'année scolaire touche à sa fin. Ce vendredi matin, Livio a une heure pour présenter son exposé en cours d'Histoire. Il a choisi le thème de la censure nazie et des autodafés. A ce titre, il évoque l'oeuvre de Magnus Hirschfeld (médecin juif et homosexuel), et la destruction en 1933 de ses textes sur la sexualité - textes à 'l'esprit non allemand' (sic).Jeune Livio, je salue ton travail de recherche, tes... [Lire la suite]
Posté par Canel à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]