zenatti2Les histoires de deux femmes en alternance. Lila vient de perdre l'homme qu'elle aimait, Malik, elle se confie, évoque son métier de photographe, la Bosnie en guerre, les souvenirs marquants de son enfance... Emmanuelle a quarante ans, un travail dans lequel elle se sent mal à l'aise, un mari, trois enfants... donc elle se démène sans répit. Quel lien entre ces deux femmes ? je vous laisse le découvrir !

J'ai d'abord été charmée par ce roman. L'histoire d'amour entre Lila et Malik est belle, la douleur de la jeune femme est émouvante. J'ai rencontré des échos dans le quotidien et les réflexions d'Emmanuelle sur sa vie de mère et d'épouse, sur son ras-le-bol d'un métier qui ne lui ressemble plus. Puis je me suis ennuyée avec l'histoire de Lila, j'ai eu la sensation que le roman s'éparpillait, s'émiettait, traînait en longueur. A l'instar d'Emmanuelle qui flotte dans cette journée entre parenthèses, on ne sait plus trop ce qu'on attend entre ces pages. Je garderai le souvenir malgré tout de jolis passages sur le deuil, et sur une amitié profonde entre deux femmes...

Esmeraldae est également déçue.

Les âmes soeurs, Valérie Zenatti, Editions de l'Olivier, janvier 2010, 171 p.

3

Je regrette cette déception car deux autres romans de cette auteur m'ont captivée : Une bouteille dans la mer de Gaza et Quand j'étais soldate.

bouteille_gazasoldate