olivier_karose_noir

L'univers de la BD pour adultes recèle vraiment des trésors de finesse et d'émotion - cet album en est un.

L'auteur est le fils d'un couple très libre d'artistes "soixante-huitards", et le petit-fils de catholiques pratiquants qui l'initient à la religion (toucher son z!z! est censé conduire droit en enfer). Hiatus entre ces deux générations d'adultes, le petit garçon est au milieu et s'accomode comme il peut des enseignements contradictoires reçus ici et là... A douze ans, Olivier vit un événement traumatisant. Vingt années plus tard, toujours très marqué, il décide de retranscrire minutieusement son histoire avec  son ami Alfred, dessinateur.

Un traumatisme de l'enfance - je vous laisse découvrir lequel - brillamment traité, avec une grande subtilité. Symbiose totale entre le propos bouleversant et le graphisme très expressif : les vignettes oniriques/éthyliques, certaines représentations mentales, les changements de regard, les tailles variables et disproportionnées des personnages telles qu'elles sont perçues par un enfant, etc. J'aime beaucoup la fin, qui pose des questions au lecteur au lieu de lui apporter des réponses ou un apaisement quelconque. On connaît en effet la victime, mais quid du "coupable" !?

Pouce levé : 16/20

Pourquoi j'ai tué Pierre - Olivier Ka et Alfred, Delcourt, Mirages, septembre 2006, 111 p.