chessexfait_main

Présentation de l'éditeur : En 1903 à Ropraz, dans le Haut-Jorat vaudois, la fille du juge de paix meurt à vingt ans d'une méningite. Un matin, on trouve le cercueil ouvert, le corps de la virginale Rosa profané, les membres en partie dévorés. Stupéfaction des villages alentour, retour des superstitions, hantise du vampirisme. Puis, à Carrouge et à Ferlens, deux autres profanations sont commises. Le nommé Favez, un garçon de ferme, est le coupable idéal. Condamné, emprisonné, soumis à la psychiatrie, on perd sa trace en 1915. A partir d'un fait réel, Jacques Chessex donne le roman de la fascination meurtrière. Qui mieux que lui sait dire la "crasse primitive", les fantasmes des notables, la mauvaise conscience d'une époque ?

Une histoire d'autant plus fascinante qu'elle est basée sur un fait réel, et servie par un style journalistique très agréable. L'auteur a le don de raviver nos peurs ancestrales. Le ton est ainsi donné dès les premières pages : une campagne isolée avec des loups, les superstitions y sont tenaces et exacerbées par ces atroces viols de sépulture, chacun se barricade chez soi... le tout sur fond de cannibalisme, nécrophilie, zoophilie... Le personnage de la dame en blanc est tout à la fois fascinant et répugnant. J'ai beaucoup aimé la toute fin.

Un excellent livre, à lire d'une traite pour frissonner d'horreur et de dégoût !

Ma note : 16/20

Le Vampire de Ropraz, Jacques Chessex, Le Livre de Poche, mars 2008, 90 p.

J'ai désormais très envie de découvrir L'Ogre, pour lequel Jacques Chessex a obtenu le prix Goncourt en 1973.

PS : Jacques Chessex est décédé le 09/10/2009

Jacques_Chessex