baise-moiDe la baise (pas d'autres mots), tarifée ou non, consentie ou pas, sauvage, toujours. De l'alcool qui coule à flots à toute heure, de la fumette par-ci par-là, les trafics qui vont avec, et des règlements de compte... Rien que ça pour Nadine et Manu, deux filles complètement paumées, en marge. Lorsqu'elles se rencontrent, commence un road-movie violent et sanglant qui rappelle le périple dans Apocalypse Bébé, en plus gratuit et plus gore. J'ai vite frôlé la nausée, été déçue de ne pas retrouver ce que j'aime tant chez Virginie Despentes (à part sa plume), malgré la relation intéressante entre les deux jeunes femmes. Le trash, d'accord, tous les auteurs n'ont pas eu une jeunesse de bisounours, mais là, il manque quelque chose à se mettre sous la dent ou dans la cervelle. Pas d'analyses futées comme dans King Kong Théorie ou Apocalypse bébé. Juste le constat terrifiant que la vie peut être complètement pourrie pour certains ne trouvant pas leur place dans la société et n'ayant plus rien à perdre...

Mon roman préféré de l'auteur reste Bye Bye Blondie, très fort, bouleversant.

Gridou a aimé ce récit, et le décrit à juste titre comme "une sorte de Thelma et Louise version mega trash ou du Tarantino avec porno en supplément."

PS : je ne me fatigue plus à mettre des * pour déguiser les "gros mots", ça ne change rien aux requêtes g**gle, les petits cochons parviennent à trouver le chemin même quand c'est crypté...

Confus + Yeux roulants + Malade  =  11/20  -  Horloge  1er & 2 avril

Baise-moi, Virginie Despentes, J'ai lu, mars 1999, 248 p. (1e édition en 1994) 

Challenge petit Bac de EnnaCanel, catégorie Gros mot 

challenge pt bac vert2

Challenge Thriller de Cynthia, catégorie "Même pas peur" : 24/8

Vous cherchez des idées "lectures-frissons" ? récap des thrillers lus par les inscrits ici