mike_nicolla_DetteLu par Mr :  

♥ ♥ ♥ ♥

Mikey, Val, et Abdul sont en planque depuis quelques heures devant une résidence du Cap en Afrique du Sud. Ils sont là pour accomplir un mauvais coup qu'ils ont préparé : l'enlèvement d'une enfant.

Le Blanc Mace Bishop et le Noir Pylon sont d'anciens trafiquants d'armes reconvertis dans la sécurité. Ils sont sollicités pour protéger le tenancier d'une boîte de nuit utilisée comme plate forme logistique d'un commerce de produits stupéfiants.

Bien sûr ces histoires et personnages vont se croiser dans ce roman, qui met en scène règlements de comptes ainsi que trafics et magouilles, le plus souvent par la force des armes à feu.

La thématique de ce livre, son intrigue, sa construction, et ses personnages ont évoqué pour moi les films (américains) d'action, dont je ne suis guère friand. J'ai ainsi pensé à 'Pulp Fiction' de Quentin Tarentino, ou encore à la série 'Starsky et Hutch' - que je regardais il y a 30 ans. Malheureusement, l'autodérision présente dans ce film et cette série font ici généralement défaut, malgré quelques passages ou répliques qui intègrent un second degré de lecture et une touche humoristique (cf. extrait ci-dessous). Dans cet état d'esprit, l'auteur cite d'ailleurs des films d'action que regardent certains de ses personnages.

Un livre que je conseille donc vivement aux amateurs du genre. Pour ma part je préfère les polars psychologiques ou ceux pour lesquels l'intrigue et le suspense priment sur les scènes d'action (viriles, forcément !). Pour autant, je ne me suis pas ennuyé un instant à lire ce livre.

 Extrait : "Elle mit fin à la conversation, direction les toilettes. Se fit une courte ligne sur son poudrier dans l'alcôve, la sniffa avec un billet de mille lires froissé. La moitié de la poudre resta accrochée dessus. Plus vite il passeraient à l'euro, mieux ce serait, l'Italie avait besoin de billets de banque neufs et propres. Néanmoins la dose était suffisante. Elle se sentit beaucoup mieux."  (p. 212)

Vengeance : Tome 1, La Dette - Mike Nicol, Ombres noires, 15 mars 2013, 554 p.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Ombres Noires. 

tous les livres sur Babelio.com