le_front_russeLe Livre de Poche
février 2012, 209 p.

Lu par Mr :

Après un bref rappel de faits marquants de son enfance, le narrateur nous fait partager son entrée dans la vie active, d’abord en tant que fonctionnaire stagiaire au Ministère des Affaires Etrangères. 

Le ton est humoristique et plusieurs situations cocasses m’ont amusé. Le propos n’est jamais méchant, ni graveleux, le principal personnage tourné en dérision étant le narrateur lui-même, fort sympathique au demeurant.

J’ai trouvé cet ouvrage très agréable à lire et ne manquerai pas de poursuivre la découverte de cet auteur. Mais peut-être faut-il avoir soi-même vécu les années dans lesquelles s’inscrit ce roman (les dernières décennies du XXème siècle) pour l’apprécier pleinement ?

L'avis très enthousiaste de Canel.