lundi_melancolieNFPocket, Thriller
juin 2013, 473 p.

♥♥♥♥

Un bon petit polar efficace, qui agrippe vite son lecteur et se dévore fébrilement.
Et pourtant, on n'échappe pas à des thèmes abondamment exploités ces derniers temps :

- séquestration d'enfant
- culte voué au petit disparu par les parents, au détriment du reste de la famille
- enfance brisée
- médias qui font leurs choux gras des drames, quitte à rendre les faits plus spectaculaires
- opinion publique avec les bons citoyens zélés prompts à faire justice eux-mêmes 
- enquête menée avec la collaboration officieuse d'une psy
- psychothérapie
- psy au lourd passé, dont on ne saura rien... du moins dans ce premier ouvrage

Car oui, il y aura une (ou plusieurs) suite(s). Et même si j'ai trouvé des énormités dans cette intrigue (guérisons miraculeuses, étranges liens entre "frères"...), je suis gourmande de retrouver la Frieda mal dans sa peau et blindée d'orgueil, et l'inspecteur Karlsson, infect et mufle - et quelques autres personnages.

La chambre écarlate de ce même duo d'auteurs ne m'avait pas emballée. Au point que j'ai rapidement oublié ce roman et ai dû relire mon avis pour m'en souvenir vaguement. Et je constate bien des points communs, finalement, même si cette intrigue est plus rythmée et moins classique.

Prochain opus : Sombre mardi, le jour où les vieilles dames parlent aux morts (disponible depuis le 13 juin 2013)

Horloge 7-9 août

Challenge thrillers et polars de Liliba 2013/2014 - 7e

logo_thrillers_Lili_2013_14_2