samedi 6 mars 2021

~ Vanda, Marion Brunet

Albin Michel, 2020Le Livre de Poche, 3 mars 2021, 220 p.-     -Rebelle, sauvage, farouche, explosive, fière, solitaire - Vanda. Mais pas libre. Ses boulets : son boulot alimentaire, et son 'Bulot', son petit Noé de 6 ans qu'elle surnomme ainsi parce qu'il s'accroche à elle. Elle entretient cette fusion, s'en nourrit, n'envisage pas de couper un peu le cordon, même si elle savoure les moments où elle peut respirer, danser, picoler, quitte à laisser l'enfant seul au mépris de la sécurité. Chez Marion Brunet, les adultes ont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 4 mars 2021

~ Bande de poètes, Alexandre Chardin

Casterman, 3 mars 2021, 210 p. ♥♥♥♥♠ Alexandrins, alexandrins... ♪♫ Alexandrins, et l'amour chante dans la té-ci... ♪♫ Ah non, je me trompe d'hommage, c'est pas avec Cloclo qu'on nous saoule ces jours-ci. Je m'y perds dans tous ceux qui aim(ai)ent les très jeunes femmes/filles. Mais je suis hors sujet. Pour m'aventurer entre les lignes de 'Bande de poètes', j'ai dû sortir de mes 'zones de confort' (BD, romans, polars... en prose), comme on dit dans le monde merveilleux de l'entreprise lorsqu'il s'agit de 'monter en compétence'. Coût... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 février 2021

~ Le Premier Homme du monde, Raphaël Alix

Les Avrils, 3 février 2021 ♥♠♠♠♠ • Pourquoi cette lecture ?   > J'ai apprécié Les grandes occasions (Alexandra Matine) publié par cette jeune maison d'édition, 'Les Avrils'. Ce roman a même été mon premier coup de coeur de l'année.   > Les questions autour du "genre" m'intéressent, et en particulier la transidentité. • Pourquoi 1 seule étoile ?   > Impression de lire un vieil auteur périmé. Qui parle encore de 'waters' pour 'toilettes' et de 'rendre' pour 'vomir' ? Comment être amoureux du... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 20 février 2021

~ Le Magasin des suicides, Jean Teulé

Julliard, 4 janvier 2007Pocket, 6 mars 2008, 160 p. lu par Mr ♥♥♠♠♠ Le Magasin des suicides : voilà un titre qui promet un récit bien trash. Signé de Jean Teulé : voilà qui promet encore plus trash ! L'ouvrage débute plutôt bien, pour qui apprécié l'humour noir. La famille Tulamort tient un magasin d'assistance aux candidats au suicide. Il s'agit de les aider dans leur passage à l'acte, non de les en dissuader. Et il faut reconnaître que ces commerçants ont des idées et le sens de la vente, même si un client 'satisfait' ne revient... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 18 février 2021

~ Pour la beauté du geste, Marie Maher

Alma Editeur, 5 mars 2020, 120 p. ♥♥♥♥♠ « Ça avait été autrement, avant. Avant, le père ressemblait à Elvis Presley et faisait danser sa mère sur des talons aiguilles. » Aujourd'hui, le père a gardé la banane d'Elvis, mais il ressemble peut-être davantage à The King* en fin de vie qu'à celui des années de gloire. Et si le bonhomme fait toujours 'danser' son épouse, ce n'est plus le même genre de corps à corps, plus du tout. C'était quand, 'avant' ? Visiblement, leur fille n'a pas connu ces moments de grâce. Qu'est-ce qui a fait... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 16 février 2021

~ Préférer l'hiver, Aurélie Jeannin

Harper Collins, 8 janvier 2020format poche, 13 janvier 2021, 240 p. ♥♥♠♠♠ A propos d'un homme qu'elle a aimé, la narratrice déclare : « Il m'a enseigné tant de choses en étant juste lui-même qu'il m'a légué, je crois, un souvenir par jour. » Parmi ces choses : « arrêter (...) la lecture d'un livre que je n'aime pas. » Je lis ça 4 pages avant la fin, et ça m'énerve de ne pas avoir osé. J'attendais... mais quoi ? En vrac, les idées et sentiments qui m'ont traversé l'esprit au cours de cette lecture interminable : • qui a placé ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 7 février 2021

~ Le Berger, Anne Boquel

Le Seuil, 4 février 2021, 286. ♥♥♥♠♠ Gare au gourou ! Elle s'appelle Lucie, prénom dérivé du latin 'lux', lumière. Elle traverse pourtant une zone d'ombre. A vingt-neuf ans, elle ne sait pas ce qu'elle fait de sa vie, malgré ses diplômes et un poste 'à responsabilités' (mais un peu sclérosant ?) dans un musée. Un grand vide affectif, sans doute. Il s'appelle Thierry, mais c'est 'le Berger' pour la communauté. Berger, ça fait moins peur que gourou. C'est bucolique, en communion avec la nature, et donc... au plus près de Dieu. Ça... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 4 février 2021

~ Contre nature, Cathy Galliègue

Seuil, octobre 2020, 267 p.- ♥ L'histoire commune de trois co-détenues : Pascale, Leïla, Vanessa. Et les histoires distinctes, mais pas si différentes, du ventre de chacune : « Ventre inutile. Ventre saccagé. Ventre surpeuplé. » C'est par eux qu'elles sont arrivées entre ces murs, indirectement. Des hommes, victimes eux aussi d'une sorte de fatalité, mal élevés, poussés de travers, ont été les déclencheurs de leurs actes violents ou irresponsables. La justice a condamné ces femmes, elles purgent une peine, alors qu'on leur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 1 février 2021

~ Nos corps étrangers, Carine Joaquim

La Manufacture de Livres, 7 janvier 2021, 232 p.-♥♥♥♠♠ Est-ce une bonne idée de déménager pour repartir sur de bonnes bases quand un couple bat de l'aile ? Plus précisément, ici, on a l'impression que Stéphane, l'époux infidèle, cherche à se faire pardonner ses incartades passées. Leur petite maison parisienne leur plaisait, à tous, mais vivre à la campagne à moins de 40 km de Paris, c'est le rêve, non ? Elisabeth pourra installer son atelier de peinture dans une annexe de 60 m2. ♪♫ Ce serait la maison du bonheu-eu-eur... ♪♫ Dans... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 29 janvier 2021

~ Ma story, Julien Dufresne-Lamy

Magnard, Presto, 10 mars 2020, 96 p. ♥♥♥♠♠ « J'étais bêtement convaincue que la diffusion dirait toute la vérité. Rien que la vérité. » Avec onze autres adolescents de 14 à 17 ans, Batool a participé à une émission de téléréalité, genre Pot-Lanta. Ce n'est que quatre mois après la fin de l'aventure que sont diffusées les épreuves et étapes du jeu (dont les subtilités m'échappent, entre immunité, trophée, élimination). Et comme la prod' veut faire le buzz, les clichés sont bienvenus, voire fabriqués à coups de montages grossiers. ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]