mercredi 14 novembre 2012

~ L'Amour sans le faire, Serge Joncour

--- PEPITE, COUP DE COEUR DE LA RENTREE ! Ceci n'est pas (seulement) une histoire d'amour, c'est beaucoup plus ! Trois destins. En quelques mots : - Franck, cameraman récemment frappé par la maladie revient voir ses parents agriculteurs, après dix ans de brouille. Sur la route, il se laisse gagner par ses souvenirs d'enfance auprès de son frère Alexandre, de six ans son cadet. - Louise est veuve depuis 10 ans, la plaie du deuil reste béante, elle travaille en ville dans une usine "fantôme", avec quelques femmes qui attendent... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 27 octobre 2012

~ Cartons, Pascal Garnier

Lu par Mr : Brice est dessinateur, sa femme Emma reporter. Brice emménage dans leur nouvelle maison, dans un village de campagne mais il reste sans nouvelles d'Emma dont il attend désespérément le retour. Dans ce roman, Pascal Garnier tourne souvent en dérision les sentiments et les actes de ses personnages, en particulier de Brice. L'auteur aborde ainsi des sujets graves et sombres (solitude, dépression...) sans que la lecture du livre ne devienne fastidieuse ni déplaisante. Son style est en outre agréable. L'ambiance du livre dans... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 24 octobre 2012

~ Cartons, Pascal Garnier

Brice est dans le pétrin : le voilà qui se retrouve à déménager, quittant la ville pour la campagne, ceci pour un coup de coeur de son épouse Emma. Mais celle-ci a disparu, Brice est seul. Lorsqu'on lui demande des nouvelles de sa femme, il répond invariablement "J'ai bon espoir". En attendant, il se morfond, déprime, regrette le choix de cette maison trop grande et isolée, ne s'installe pas vraiment, dort sur un lit de camp dans le garage et pique-nique, éventrant ses cartons au fur et à mesure de ses besoins. Quelques voisins... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 8 mai 2012

~ Louis et le jardin des secrets, Véronique Delamarre Bellégo

Un garçon de 11 ans dont les parents travaillent trop. Une mamie voisine de 90 ans fréquemment visitée par ses descendants, mais seule en semaine. Quand Louis ose aller frapper à sa porte par curiosité, sous un prétexte plus ou moins bidon, la vieille dame le reçoit chaleureusement, et l'invite à revenir. Leur amitié ne va cesser de grandir. Une bonne idée : l'auteur n'en fait pas trop pour évoquer la solitude, l'ennui ; ces deux personnes sont par ailleurs très bien entourées, pas en danger. Elle montre aux jeunes lecteurs qu'en... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 14 février 2012

~ Téléphone rose, Richard Bausch

La Saint-Valentin approchant, j'ai cherché un petit livre croustillant à me mettre sous la dent, et à présenter ici. Pas question de me servir parmi les swapo-cadeaux de Mara, la surprise doit rester intacte jusqu'à demain (1er billet le 16/02). Bref, le titre Téléphone rose me semblait annonciateur de s3xe, de coquineries, à tout le moins. Rien de tout cela, rien de rose dans ce recueil de nouvelles, mais bien mieux... ou en tout cas différent. - Le téléphone rose dont il est question dans la première nouvelle, est en fait, pour un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 décembre 2011

~ Lettres d'amour de 0 à 10, Susie Morgenstern

Ceci n'est PAS un roman épistolaire. Pourquoi ce titre, alors ? On le découvre à la fin du roman, ce qui contribue à nous faire avancer encore plus vite dans le récit. Ernest est un brillant élève de CM2. Solitaire, vêtu comme un "petit bourge", il est élevé de manière stricte et austère par une grand-mère hors du temps qui ne sort jamais, ne s'octroie aucun plaisir, figée dans le deuil et le regret des disparus. Tout ceci marginalise bien sûr le jeune garçon, sans ami. Il ne doit qu'à son physique... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 5 juillet 2011

~ Amour, Hanne Ørstavik

Une mère célibataire, Vibeke, et son fils Jon. Leurs menus faits et gestes du quotidien, à la veille des neuf ans du garçon. Que d'ennui entre ces pages ! Mais vu la brièveté du récit et s'agissant d'un partenariat Babelio, j'ai persévéré. Le style m'a semblé fastidieux - pour ne pas dire insupportable - et le propos longtemps inintéressant. Les actions les plus banales des protagonistes sont minutieusement détaillées, et on alterne entre "il" (Jon) et "elle" (Vibeke) sans transition, parfois au sein d'un même paragraphe,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 29 janvier 2011

~ Tout seul, Chabouté

Attention, cette BD est une pépite ! une merveille de poésie et d'émotion. La mer, les vagues, les mouettes, deux marins à bord d'un petit bateau de pêche. Le plus jeune interroge le vieux : pour quel obscur trafic dépose-t-il régulièrement une caisse au pied de ce phare depuis longtemps automatisé ? La réponse est troublante : un homme de cinquante ans vit là, seul depuis le décès de son père qui fut le dernier gardien des lieux. Depuis sa naissance, il n'a jamais connu d'autres horizons, dissimulé aux regards des autres par ses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 15 juillet 2010

~ Combien de fois je t'aime, Serge Joncour

Ne vous y trompez pas ! Loin de l'aspect "guimauve" du titre et de la couverture (je préfère d'ailleurs nettement celle de l'édition brochée, beaucoup plus représentative du contenu du recueil, cf. infra), voici seize nouvelles percutantes autour de l'amour, du couple et du sentiment de solitude. Serge Joncour dépeint les rapports humains et l'isolement dans notre société - pourtant dotée de puissants moyens de communication - avec une subtilité et une acuité particulières. Nul besoin de dénouement spectaculaire pour... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 6 novembre 2009

Rose, Colas Gutman

Rose parle comme une nouille. Dans sa bouche, les grandes personnes deviennent des lampadaires, les bisous des ventouses et les chats des moustaches à cul. Les médecins disent que Rose est une petite fille très intelligente, très émotive, avec un énorme défaut de langage. Alors elle s'entraîne sur le chemin de sa nouvelle école : " Bonjour, je m'appelle Rose et je suis nouvelle. " Mais face à la classe, ça donne : " Bon levant, je suis neuve, et mon nom d'avant est Rose. " Et tout le monde la regarde comme une bête... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,