samedi 15 septembre 2012

~ Roméo et Juliette, William Shakespeare

Honte à moi, mais 'faute avouée...' : je ne connaissais pas Roméo et Juliette. Je savais juste que ces deux-là s'aimaient, que cela n'avait pas été tous les jours facile pour eux, et que Shakespeare avait écrit leur histoire. Et point final. J'ai donc découvert une haine ancestrale entre deux familles, un coup de foudre au premier regard, un amour impossible, des combats de coqs, des malentendus tragiques, une plume "d'époque" (et pourtant remaniée, car cette traduction par le fils de V. Hugo date du XIXe siècle)… et je vous... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 9 mars 2012

~ Les sorcières de Salem, Arthur Miller

Arthur Miller romance (ou "théâtralise") le véritable châtiment de prétendues sorcières près de Salem (Massachusetts) à la fin du XVIIe siècle. L'idée est bien sûr de confronter cette "crise d'hystérie puritaine" à celle qui sévit aux Etats-Unis contre les communistes/espions (ou supposés tels) lorsque Miller écrit cette pièce, en 1952, en pleine guerre froide. Les comportements humains aberrants décrits ici sont transposables au maccarthysme, mais aussi à n'importe quel phénomène de rumeur, de suspicion, de paranoïa collective, de... [Lire la suite]
jeudi 1 mars 2012

~ Une maison de poupée, Henrik Ibsen

L'avis de Mr : La préface de l'éditeur annonce une pièce universelle, atemporelle et marquante. Après cette accroche prometteuse, j'ai été déçu par cette pièce d'un auteur que je découvrais. En effet, sa lecture m'a ennuyé, malgré des thèmes intéressants : la vie de couple, la sincérité, la place de la femme dans la société. Rien à redire à propos du style d'écriture, clair et précis, mais j'ai trouvé que les personnages de Nora et de Torvald et leur relations manquaient de naturel.  L'avis de Canel : Après-midi précédant le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 21 février 2012

~ La Cantatrice chauve, Eugène Ionesco

Après la page de garde, c'est déjà clair, on annonce une anti-pièce. En effet, on croit d'abord avoir ouvert un manuel d'apprentissage de langue pour débutants, ou un livre de maths avec description de théorèmes où tout est décrit, expliqué maintes fois. L'histoire ? Deux couples dans un salon, des dialogues surréalistes entre eux, auxquels s'ajoutent par moments les interventions d'une domestique et d'un pompier. Ca finit en fanfare hautement burlesque... Quatre-vingt pages loufoques et réjouissantes. De message caché,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 10 février 2012

~ La putain respectueuse, Jean-Paul Sartre

Petite ville du sud des Etats-Unis, milieu des années 1940. Un noir poursuivi qui cherche à se cacher. Une prostituée et son client d'une nuit. Un sénateur peu scrupuleux, ou plutôt farouche défenseur de l'ordre en place - en l'occurrence : la ségrégation raciale. Un meurtre. Un viol ? Une tentative de corruption, en tout cas...   Le titre est censé être un oxymore ? Pour les WASP et dans ce contexte socio-historique, une putain, assurément, ne respecte rien ni personne, surtout pas un Noir, si ? Elle est censée aimer... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 7 février 2012

~ Rhinocéros, Eugène Ionesco

Un rhinocéros, puis deux, dans une rue d'une "petite ville de province". Originaires d'Asie ou d'Afrique ? A une ou deux cornes ? Les avis sont partagés. Quoi qu'il en soit, le phénomène fait parler les citoyens dits honnêtes, "normaux", jusqu'à ce que, peu à peu... *   *   * Rumeur, opinion publique versatile, norme vs marge, conformisme, phénomènes politiques de masse, effets de la propagande... Voilà les thèmes évoqués dans cette courte pièce d'Eugène Ionesco, écrite dans les années 1950, en écho aux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 25 juillet 2010

~ Variations énigmatiques, Eric-Emmanuel Schmitt

    Misanthrope, "tyrannique, prétentieux, insupportable" (p. 153) - et prix Nobel de littérature - l'écrivain Abel Znorko vit reclus sur une île au large de la Norvège. Il reçoit la visite d'un journaliste, Erik Larsen. Hostile et très réticent à se livrer, Znorko refuse pourtant que Larsen parte, car il a une mission à lui confier. C'est là qu'on en apprend davantage sur l'auteur et son dernier ouvrage épistolaire, L'amour inavoué... Quel talent, Eric-Emmanuel Schmitt ! Cette magnifique pièce explore avec... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 23 juillet 2010

~ Le Libertin, Eric-Emmanuel Schmitt

Diderot sert de modèle à Madame Therbouche, qui lui demande de se dénuder. Le philosophe est manifestement troublé, et tandis que la peintre s'apprête à répondre à son désir, Diderot est sollicité pour écrire un article sur la morale, à paraître dans L'Encyclopédie... Cet érudit - ô combien séducteur - va débattre de la question avec Madame Therbouche, mais aussi de la séduction, du désir, du plaisir, du libre arbitre... avec d'autres personnages qui vont surgir successivement... Encore une pièce jubilatoire d'Eric-Emmanuel... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
mardi 20 juillet 2010

~ Le Visiteur, Eric-Emmanuel Schmitt

Bon, je suis un peu furax, j'avais prévu de relire Variations énigmatiques, pièce qui m'avait fait découvrir Eric-Emmanuel Schmitt il y a une quinzaine d'années. Et je ne retrouve plus mon ouvrage (vous avez dit "bordélique" ?)... Pour honorer l'invitation de Pimprenelle, je me suis donc tournée à défaut vers Le visiteur, dont je gardais un bon souvenir. Vienne, 1938. Freud est un vieil homme malade, il se sait atteint d'un cancer. Il s'apprête à fuir l'Autriche nazie où les juifs sont déjà victimes de violences.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 25 novembre 2009

Mort d'un commis voyageur, Arthur Miller

Le contexte de lecture d'un livre est très important pour apprécier l'ouvrage à sa juste valeur. Ici, les conditions étaient plutôt défavorables : petit matin blême dans un TGV peuplé de voyageurs endormis, train bientôt stoppé pour cause de suicide sur la voie... La pièce étant elle-même sombre, c'était mal parti. Le propos : fin des années 1940 aux Etats-Unis. Willy est voyageur de commerce, il a la soixantaine et est épuisé par les trajets, il n'est plus performant dans son travail. L'un de ses fils de 34 ans, Biff, est revenu... [Lire la suite]