dimanche 25 novembre 2012

~ Faire semblant les jours d'orage, Nicolas Poupon

L'album s'ouvre sur du rose : une scène sirupeuse de baiser langoureux, avec dialogues à l'avenant : - La vie m'a fait ce cadeau cruel qu'est l'amour, Rebecca... TON amour ! Jamais je ne laisserai un autre me le reprendre... - Ooooh Ryan...Y aurait-il tromperie sur la marchandise par rapport à la couverture !? Pas de panique, on n'est pas dans une BD girly, oh non ! Le ton change rapidement, on redescend sur terre, dans une banlieue dite 'défavorisée'. J-P adolescent brisé, mutique, haineux, qui subit au quotidien un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 18 juillet 2012

~ Meurtres pour rédemption, Karine Giébel

--- CHEF-D'OEUVRE : MAGISTRAL, INOUBLIABLE MAIS EPROUVANT ! Marianne, 20 ans, meurtrière et héroïnomane, est condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de vingt-deux ans. Elle a tué, non par préméditation, mais "en pétant les plombs", et le regrette amèrement. La question "Pourquoi je les ai tués ?" la taraude sans répit... Mais loin de se confondre en excuses et pleurnicheries, elle se forge une carapace de dure à cuire, elle a la rage, refuse de plier face aux menaces, aux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:50 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 17 avril 2012

~ Raoul Teigneux contre les Druzes, Vuillemin & Berroyer

Une sombre histoire de petite frappe qui bidouille des combines minables entre deux parties de jambes en l'air... Soyons clairs, quand Vuillemin fait de la BD, c'est glauque, absolument dégueu côté sexe et violence, avec des dessins particulièrement rebutants qu'il faut regarder soigneusement pour tout comprendre. Ceci dit, sur chaque page ou presque, une paire de c*uilles et une b!te énorme - ça aide à se repérer sans GPS. D'habitude son humour (gras) me fait bien marrer. Là j'ai ri, un peu, mais trop c'est trop. L'association avec... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 2 avril 2012

~ Baise-moi, Virginie Despentes

De la baise (pas d'autres mots), tarifée ou non, consentie ou pas, sauvage, toujours. De l'alcool qui coule à flots à toute heure, de la fumette par-ci par-là, les trafics qui vont avec, et des règlements de compte... Rien que ça pour Nadine et Manu, deux filles complètement paumées, en marge. Lorsqu'elles se rencontrent, commence un road-movie violent et sanglant qui rappelle le périple dans Apocalypse Bébé, en plus gratuit et plus gore. J'ai vite frôlé la nausée, été déçue de ne pas retrouver ce que j'aime tant chez Virginie... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 7 décembre 2011

~ Tout, tout de suite - Morgan Sportès

Avec une précision de journaliste, d'entomologiste même, Morgan Sportès décrit, parfois à la minute près, la longue "préparation" d'un enlèvement qui se terminera par la tragique affaire Ilan Halimi. A la tête de ceux qu'on désignera par la suite comme "le gang des barbares", Yacef/Youssouf, qui veut faire un "gros coup pour de la thune", donc de préférence en rançonnant des "Feujs", supposés riches. Mais il tâtonne, brouillonne, teste quelques victimes, complices et "appâts" (des jeunes femmes pour aguicher le futur... [Lire la suite]
mercredi 5 octobre 2011

~ Retour à Rédemption, Patrick Graham

Un individu inquiétant qui traque une femme et ses jumelles de deux ans sur une route de La Vallée de la Mort. Des adolescents délaissés par leur famille, traumatisés pour la plupart, délinquants ou non, captifs d'un centre de détention cauchemardesque. Un révérend psychopathe qui tient ces gamins sous sa férule, les terrorise avec l'assentiment muet - voire la complicité - de toute une ville. Un univers violent, injuste, impitoyable. Quelques lueurs cependant avec de l'amour (pas guimauve mais puissamment salvateur), de l'amitié et... [Lire la suite]

dimanche 17 avril 2011

~ [Gataca] - Franck Thilliez

[U]ne petite fille sauvagement assassinée, une étudiante massacrée dans la cage d'un chimpanzé, un père infanticide poignardé au volant de sa voiture - et ce n'est que le début d'une série de meurtres sordides... Sharko va de nouveau traquer la violence, même si le drame vécu un an plus tôt l'a profondément marqué et considérablement affaibli physiquement. [A]vec le talent qu'on lui connaît, Franck Thilliez tisse une intrigue habile, prenante, riche en rebondissements. Le propos central est toujours la violence... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 12 février 2011

~ Je mourrai pas gibier, Alfred (roman de Guillaume Guéraud)

"A la base, ça devait être une fête, vu que c'était le mariage de mon frère. Mais une fête à Mortagne, on ne sait jamais bien ce que ça veut dire." (4e de couv) L'album s'ouvre sur un faits divers atroce : un jeune forcené a tiré sur huit personnes, cinq sont mortes, dont un enfant... Il a juste oublié de garder une balle pour se supprimer. Massacre gratuit né d'un pétage de plombs "ordinaire" ? Rembobinage des événements des mois passés. Le jeune homme vit à Mercourt, petit village de mille deux cent âmes,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 17 octobre 2010

~ Le syndrome [ E ] - Franck Thilliez

[U]n passionné de cinéma qui perd la vue en visionnant un court-métrage des années cinquante, cinq cadavres masculins mutilés retrouvés plusieurs mois après les meurtres... Ces deux affaires sont-elles liées ? Franck Sharko - toujours en proie à ses hallucinations - et Lucie Henebelle, entre vieux démons et devoirs maternels, sont sur le pont, dans le Nord de la France, en Belgique, en Egypte, au Québec... [C]e que j'adore chez Franck Thilliez, c'est sa capacité à se renouveler complètement d'un thriller à l'autre, et les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 27 juillet 2010

~ L'Origine de la violence, Fabrice Humbert

Professeur de lettres dans un lycée franco-allemand, le narrateur accompagne ses élèves à Buchenwald. Lors de cette visite, il est frappé par la photo d'un déporté qui ressemble étrangement à son père. Il enquête sur cet homme, David Wagner, et parallèlement sur l'histoire de sa propre famille. Ses recherches le confrontent à l'horreur de la Shoah, et à son propre rapport à la violence... J'ai découvert L'origine de la violence il y a un an, je l'ai relu dans le cadre du prix des lecteurs Livre de Poche. J'ai retrouvé le même... [Lire la suite]